Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

   ecole.jpg

 

   Point sur la réforme des rythmes scolaires à l’école primaire

 

Le Président de la République a fait de la refondation de l’école une priorité de son action.

Pourquoi une réforme des rythmes scolaires ?

Depuis la mise en place de la semaine de 4 jours en 2008, la journée actuelle des écoliers français est plus longue et plus chargée que celle de la plupart des autres élèves au sein de l’OCDE.

 

Une spécificité française :

Ø  un volume horaire annuel très important (844 heures par an contre 774 heures à 821 heures en moyenne)

Ø  le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE : 144 jours contre 187 en moyenne

Ø  une semaine courte avec 4 jours seulement d’école contre 5 voire 6 chez la plupart de nos voisins européens

Ø  une année scolaire concentrée sur 36 semaines seulement

ð  une extrème concentration du temps, source de fatigue et de difficultés scolaires pour les enfants, rythmes scolaires inadaptés aux rythmes biologiques des enfants

 

Objectif de la réforme : améliorer les conditions d’apprentissage des enfants pour favoriser la réussite scolaire de tous.

 

I.              Les grandes lignes de la réforme

 

Une nouvelle organisation du temps scolaire :

Ø  étalement des 24 heures d’enseignement hebdomadaire sur 9 demi-journées, incluant le mercredi matin

Ø  journée de classe de 5h30 au maximum et demi-journée de 3h30 au maximum

Ø  pause méridienne de 1h30 au minimum

 

Des activités pédagogiques complémentaires s’ajouteront aux heures d’enseignement hebdomadaire, organisées en groupes restreints pour : aider les écoliers en difficulté scolaire, accompagner le travail personnel des autres élèves ou mettre en place une activité prévue par le projet d’école, le cas échéant en lien avec le Projet Educatif Territorial (PET).

 

Une souplesse laissée aux territoires pour l’'organisation du temps scolaire => différentes déclinaisons locales possibles pour aboutir à un aménagement du temps scolaire concerté en fonction des besoins et ressources des territoires.

 

Des dérogations possibles :

Ø  choix du samedi matin au lieu du mercredi matin pour la ½ journée supplémentaire (dans ce cas, nécessité de justifier toute dérogation par les particularités du PET et de présenter « des garanties pédagogiques suffisantes »)

Ø  augmentation de la durée de la journée d’enseignement au-delà de 5h30 ou de la demi-journée au-delà de 3h30

Ø  report de l’application de la réforme à la rentrée 2014 et non 2013 : le maire ou le président de l’EPCI devra en informer le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale (DASEN) avant le 31 mars 2013

 

NB : l’expérimentation de la semaine de 9 demi-journées de classe incluant le mercredi matin a été menée dans plusieurs villes de différente taille et a donné des résultats concluants : élèves moins fatigués et plus attentifs notamment.

 

 

II.             Un fonds spécifique d’aide aux communes pour la mise en place de la réforme des rythmes scolaires

 

Un fonds spécifique à caractère exceptionnel d’au moins 250 millions d’euros a été mis en place pour inciter et aider les communes à appliquer cette réforme dès la rentrée 2013, les accompagner pour la mise en œuvre d’activités périscolaires et garantir la prise en charge de tous les enfants jusqu’à 16h30 au moins.

 

III.            Le Projet Educatif Territorial (PET), un outil pour la mise en œuvre de la réforme

 

Objectifs du PET : tirer parti de toutes les ressources du territoire et créer des synergies pour garantir une plus grande continuité éducative entre les projets des écoles et les activités proposées aux élèves en dehors du temps scolaire => offrir à chaque enfant un parcours éducatif cohérent et de qualité.

 

                                                                                                                     Sylvia CREUSAT-TETREL

                                                                                                                     Vendredi 15 février 2013

 

 

 

HOLLANDE PRESIDENT!!!                 fh2

 

Cher-e ami-e,


Le 6 mai, les Français ont choisi le changement en me portant à la présidence de la République. Je mesure l’honneur qui m’est fait et la tâche qui m’attend.

C'est une lourde responsabilité qui m'a été confiée, dans un contexte d'une exceptionnelle gravité. Si ce qui nous attend n'était pas dur, nous n'aurions pas gagné l'élection présidentielle. C'est parce que la situation est difficile que les Français se sont tournés vers nous, pour que l'effort se fasse dans la justice.

Devant vous, je m’engage à servir mon pays avec le dévouement et l’exemplarité que requiert cette fonction.

C’est ensemble que nous avons porté le changement. C’est ensemble que nous avons réussi à faire émerger la confiance et l’espoir dans le vote de nos concitoyens. A vous qui m’avez accompagné, avant de prendre mes fonctions, je veux adresser un message de remerciement. Il faudra à nouveau se mobiliser et je compte sur vous pour porter l’espoir et le changement qui vient lors des prochaines échéances législatives de juin.

C’est cette confiance que nous devons porter aujourd’hui pour que ces prochaines semaines permettent l’alternance au Parlement et donnent toute sa force au changement partout en France.


Sincèrement,

François Hollande

                                          

                                                        

 

 

 

                                                         RESULTATS DEUXIEME TOUR DES PRESIDENTIELLES

                                                                                  BOURG DE PEAGE ET CANTON

                                                                                                      6 MAI 2012

 

                                                          Bourg de Péage                                         Canton

 

Inscrits                                                    7377                                                    15305

Votants                                                   5858                                                    13136

Exprimés                                                 5469                                                    12293

Blancs                                                       389                                                        843

 

François Hollande                              2765 (50,56%)                                  4946 (40,23%)

 

Nicolas Sarkosy                                  2704 (49,44%)                                  7347 (59,77%

 

 

 

 

Cher-e ami-e,

Nous sommes à quelques semaines d'une échéance historique pour les forces du changement face à la droite et à l'extrême droite.

L'enjeu, c'est de lever une espérance, qui rétablisse de la confiance, relance la croissance, prépare un avenir à la jeunesse, et nous donne les moyens de maîtriser la finance internationale.

 

Je présente aujourd'hui mes 60 propositions pour le changement, ce sont mes engagements. Ils ont été mûrement réfléchis en fonction des contraintes économiques. Je les tiendrai.

 

Pour que le 6 mai ce projet devienne la feuille de route de la France, votre mobilisation pour le changement est essentielle. Soutenez mes 60 propositions, engagez-vous dans la campagne.

Le changement c'est vous,
 

Le changement c'est maintenant,

                                                                                               Vendredi 27 janvier 2012

                                                                         François Hollande

 

 

 

danielle-mitterrand_1201020854.jpg

 

  Disparition de Danielle MITTERRAND

 

 

 

 

C’est avec tristesse et émotion que les militants socialistes drômois ont appris le décès de Danielle MITTERRAND, ancienne première dame de France.

 

C’est une femme de valeur, Présidente de la Fondation France Libertés et militante infatigable des droits de l'homme et de l'environnement, notamment de l'accès à l'eau des plus pauvres.

 

Avec la discrétion qui la caractérisait, elle avait une réputation de battante qui œuvrait pour les plus démunis. Avec sa disparition, c’est une page qui se tourne, elle qui a accompagné durant toutes ces années, François MITTERRAND, Président socialiste de la Vème république.

 

La fédération socialiste de la Drôme présente ses sincères condoléances à ses proches et sa famille et plus particulièrement à ses fils Jean-Christophe et Gilbert.

 

 

 

                                                                       Béatrice FRECENON

                                                      Première Secrétaire Fédérale de la Drôme

 

 

 

bvp.JPG

 

Les deux tours des Primaires Citoyennes ont rassemblé plus de 5 000 000 d'électeurs sur l'ensemble du territoire. Vous trouverez ci-dessous les résultats des 4 bureaux du canton de Bourg de Péage :

 

                                  B de P 1 (Mairie)                    B de P 2 (EFM)                    Besayes                          Hostun

1er TOUR

 

Votants                           364                                            443                                      312                                 149

Exprimés                       362                                             441                                      310                                 149

A Montebourg                55                                                68                                         74                                   27

M Aubry                           88                                              130                                         67                                   50

JM Baylet                         2                                                 2                                             0                                     0

M Valls                            23                                               26                                          20                                    8

F Hollande                   162                                             185                                        131                                  58

S Royal                           32                                               30                                          18                                    6

 

2ème TOUR 

 

Votants                          368                                              500                                      312                                173

Exprimés                       365                                             492                                       310                               173

M Aubry                          133                                             206                                       134                                 79

F Hollande                    232                                             286                                       176                                 94

 

 

Maintenant que notre candidat François Hollande a été désigné, tous ensemble pour la Présidentielle et la victoire en 2012.  

                                                                                                                                      

                                                                                                                                                     Frédéric MORENAS

                                                                                                                                        

                                                                                           

primaires-citoyennes.jpg

 

 

LES PRIMAIRES CITOYENNES

 

Pour tous ceux qui veulent le changement de désigner le ou la candidate de la gauche à la Présidentielle de 2012. 

 

Les 9 et 16 octobre de 9h00 à 19h00.

 

4 bureaux de vote sur notre canton :

 

- Mairie de Bourg de Péage.

- Espace François Mitterrand à Bourg de Péage.

- Mairie de Besayes.

- Mairie d'Hostun.

 

Pour savoir exactement où vous devez voter lesprimairescitoyennes.fr

 

Pour pouvoir voter, 3 conditions :

 

- Etre inscrit sur les listes électorales (vous munir d'une pièce d'identité le jour du scrutin).

- Signer un texte sur son attachement aux valeurs de gauche.

- Payer la somme d'1 euro minimum (en espèce ou en chèque, pas de possibilité de rendre la monnaie).

 

 

LES 9 ET 16 OCTOBRE 2011 C'EST VOUS QUI DECIDEZ!

 

                                                                                                 Le bureau de la section

                                                                                            Vendredi 16 septembre 2011

 

 

logo du ps

 

 

Communiqué de presse du 12 juillet 2011

 

Décisions sur les circonscriptions pour réaliser la parité et le rassemblement de la gauche aux élections législatives de 2012

 

Le Parti socialiste, conformément à ses engagements, veut se donner les moyens d’être le premier parti de France à réaliser la parité intégrale lors des prochaines élections législatives. C’est pourquoi le Bureau national du Parti socialiste a décidé aujourd’hui de réserver la moitié des circonscriptions législatives à l’investiture de candidates femmes.

 

Le Parti socialiste veut également construire le rassemblement le plus large de la gauche et des écologistes en 2012. Il décide d’engager les discussions avec ses partenaires de la gauche et les écologistes en prenant acte des travaux de notre commission électorale.

 

Enfin, le Parti socialiste a décidé de proposer à l’ensemble des partis de gauche un accord autour d’un candidat unique de la gauche dès le premier tour dans les circonscriptions où ce rassemblement est nécessaire pour permettre la présence de la gauche au second tour.

 

                                                             Le bureau National

                                                          Vendredi 29 juillet 2011

 

 

 

 

purple-rose-dsc02377-1.jpg 

 

 

PROJET SOCIALISTE 2012

LE CHANGEMENT

 

Désormais nos détracteurs ne pourront plus argumenter que le Parti Socialiste n’a pas d’idées et plus largement n’a pas de projet pour 2012. Le vainqueur des Primaires Socialistes des 9 et 16 octobre prochain aura avec ce texte, sérieusement de gauche, les grands axes d’un programme pour la prochaine présidentielle. Un projet pour redresser la France avec comme priorité la jeunesse.

 

Sur la fiscalité, la droite a gaspillé 40 milliards d’euros en cadeaux fiscaux pour les ménages les plus riches et les grands groupes. Le PS propose de donner à la France une croissance de 2,5%. Lutter contre les niches de l’impôt sur la fortune ou revenir sur la TVA dans la restauration qui n’a donnée aucune satisfaction ni en termes d’emploi ni en baisse de prix pour les clients.

 

Sur l’emploi, mise en place de mesures qui ont fait leurs preuves quand la gauche était au pouvoir avec la proposition de créer 300 000 emplois dans le secteur public et associatif. La situation de l’emploi des jeunes relève de l’urgence.

 

Sur l’éducation et la jeunesse, avec 5 enseignants pour 100 élèves, la France a le taux d’encadrement le plus faible de l’OCDE. Avec la gauche, l’éducation redeviendra une grande cause nationale. Afin de lutter contre les inégalités, de gros moyens seront mis sur la petite enfance et sur l’école primaire.

 

Sur la sécurité, les effectifs des forces de l’ordre sont inférieurs en 2011 à ce qu’ils étaient en 2002. Depuis 2007, ce sont 10 792 postes qui ont été supprimés. L’action du Parti Socialiste reposera de façon équilibrée sur la prévention, la dissuasion, la sanction, la réparation. 10 000 policiers et gendarmes seront recrutés (dont 1000 dès 2012). Tout comme il est décisif d’apporter une réponse efficace et adaptée dès la première infraction…

 

En tout, ce sont 20 mesures phares, sur le logement, l’écologie, la santé… qui sont proposés.  Ce texte sera soumis au vote des militants le 19 mai prochain.

 

                                                                                       

                                                                                      Frédéric MORENAS

                                                                                    Vendredi 15 avril 2011

 

 

 

                  

 

 

cg-assemblee

 

BELLE VICTOIRE DE DIDIER GUILLAUME

 

L’ensemble de la section de Bourg de Péage et de son canton se félicite de la nette victoire de notre candidat aux dernières élections cantonales avec près de 60,50 % sur le canton (Rappel  2004 : 53,5%) et un score sans appel sur Bourg de Péage de 71 %.

Même si le candidat de droite, Christian GAUTHIER, a bénéficié d’un report conséquent des voix du front national, cela n'a pas suffit et il n’obtient que 39,5 % des suffrages.

Avec ce succès, Didier GUILLAUME va pouvoir continuer le travail entreprit depuis 2004 et rester comme il sait le faire au plus près du terrain et des citoyens.

J’en profite également pour remercier tous les adhérents et tous les sympathisants de notre section qui ont contribué par leur aide et leur soutien à conserver ce canton à gauche.

Nous félicitons aussi tous les autres candidats de gauche de la Drôme pour leurs victoires. Avec le gain d’un canton supplémentaire la majorité départementale passe à 26 conseillers généraux sur 36.

 

NB : Ce jour, Didier GUILLAUME a été élu président du Conseil Général de la Drôme avec 27 voix contre 9 pour le candidat de droite.

 

Frédéric MORENAS

Secrétaire de Section

31 mars 2011

 

 

 

BONNE ANNEE 2011

 

 

Mesdames, Messieurs, cher(e)s camarades, cher(e)s ami(e)s,

 

En 2010, comme Il est de tradition en début de chaque année, nous avons souhaité des vœux de bonheur à ceux que nous côtoyons (famille, amis, collègues, anonymes…) et pourtant durant celle-ci, certains ont été touchés par des soucis de santé, d’emplois ou familiaux.

 

Nous sommes conscients que le quotidien de beaucoup d’entre nous sera encore difficile en 2011 mais derrière la présentation de nos vœux, c’est un sincère message d’espoir et de changement que nous voulons passer.

 

D’espoir, car il faut garder confiance en l’avenir et c’est cet espoir qui nous donnera les raisons pour avancer et faire en sorte que nos rêves se réalisent.

 

De changement, car si nous voulons améliorer notre société, il faut parfois opérer des changements. Alors en 2011, travaillons et oeuvrons pour permettre ce changement pour le bien de l’ensemble des habitants de notre canton et des Français et ce dès les Présidentielles de 2012.

 

Nous vous souhaitons donc des vœux de santé et de bonheur pour vous et votre famille et que courage, volonté et amour soient vos alliés pour cette année 2011.

 

NB : Nous vous rappelons que les veoux de la section auront lieu le Samedi 15 janvier à 18h30, Salle Miyet.

 

                                                   Le Bureau de la Section

                                               Vendredi 31 décembre 2010

 

 

securité intérieure

 

La loppsi 2 : programmation de la performance ou constat de l'échec ?

 

 

C'est finalement au pire des moments qu'arrive à l'Assemblée la loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure.

 

Mauvais moment car jamais le divorce entre les forces de sécurité et un ministre de l'intérieur affaibli politiquement n'a été aussi visible. Jamais l'hostilité entre magistrats et policiers n'a atteint un tel degré d'exacerbation. Jamais la défiance des Français envers ceux qui assurent leur protection n'a été aussi grande. Jamais enfin la tentation d'aller sur le terrain de l'extrême droite n'a été aussi évidente de la part de certains députés UMP...

 

« Orientation », « programmation », « performance » : on use de mots ronflants pour masquer en réalité un vide. La droite ne sait plus penser la sécurité.

 

Comment évoquer une « loi d'orientation et de programmation quand aucun chiffre de prévision sur les futurs moyens et effectifs n'y figure ? Comment parler de « performance » alors même que jamais l'échec n'a été aussi patent ?

 

Avec ce texte, le Gouvernement persévère dans l'erreur.

 

Erreur car il tente de faire croire que le durcissement du Code pénal peut être une réponse efficace contre la délinquance, alors même que la justice n'est plus en capacité de faire appliquer les peines qu'elle prononce!

Erreur car il espère que le développement des fichiers et de la vidéo, sans réflexion sur leur usage et leur bon encadrement juridique, sans effectifs de policiers et de gendarmes, améliorera la protection des citoyens.

 

Le Parti socialiste propose lui un « Pacte national de protection et de sécurité publique ».

 

-      Une présence quotidienne sur le terrain en portant l'effectif des gendarmes à 100 000 et celui des gardiens de la paix à 105 000,

-      La protection en priorité des plus vulnérables, avec la création d'une « police des quartiers » déployée dans des « zones de sécurité prioritaire »,

-      Une meilleure efficacité sécurité-justice, avec des cycles communs de formation initiale,

-      De nouveaux moyens d'agir contre la récidive avec le recours à des centres de discipline et de réinsertion,

-      Une plus grande proximité, avec de nouveaux pouvoirs d'action pour les élus locaux,

-      Une police au service du public, qui rend compte de son action.

 

 

 

                             Jean-Jacques URVOAS, secrétaire national à la sécurité

                                                   Vendredi 17 décembre 2010

 

 

 

polmu

 

 

Un Pacte National de Protection et de Sécurité publique

 

S’il y a une chose que l’on ne peut pas reprocher au Parti Socialiste en ce moment, c’est de travailler sur le fond des sujets. Durant trop longtemps, notre parti a survolé les questions de sécurité. Le texte adopté la semaine dernière « Pour un pacte national de protection et de sécurité publique » constitue donc une étape importante du repositionnement du Parti Socialiste. Il traduit un véritable basculement idéologique du Parti Socialiste dans sa vision de la société car s’il ne critique pas forcément les dernières politiques misent en œuvre, il insiste sur leur manque d’efficacité.

 

Je vais essayer, modestement, de vous en faire ci-dessous un léger résumé :

 

Tout d’abord, la sécurité est un droit fondamental. Alors que la politique actuelle est fondée sur l’affichage et l’agitation, le PS a comme maitre mot l’efficacité. Il est temps de donner à la France une nouvelle politique de sécurité. Celle-ci repose sur 4 piliers :

 

1)     Bâtir une société qui crée de la sécurité, en permettant à l’école de jouer son rôle de prévention de la délinquance en oeuvrant pour l’égalité scolaire et la réussite de tous (création de tuteurs référents, d’internats pédagogiques dès le CM2, transfert de la médecine scolaire aux conseils généraux…). Il faut repenser les villes pour produire de la sécurité, revenir vers de la mixité sociale en mettant fin à la ghettoïsation de notre pays.

 

2)     Assurer une présence quotidienne des forces de sécurité et de la justice en accroissant la présence des gendarmes (objectif : 100 000) et des policiers (objectif : 105 000) dans la rue. Il faudra définir des zones de sécurité prioritaire avec une « police des quartiers » qui sera chargée de restaurer un climat de confiance avec la population.

Il faut améliorer l’accueil, la protection et l’information des victimes. Des moyens renforcés seront alloués aux associations d’aide aux victimes par exemple.

 

3)     Ouvrir l’éventail des réponses pour une sanction proportionnée de chaque acte car la sanction ne produit son effet dissuasif que si elle est appliquée rapidement. La récidive est le symptôme de l’échec de la réponse pénale. Environ 50% des peines de prison de moins d’un an ne sont pas effectuées, il faut donc octroyer des moyens renforcés à la justice afin qu’elle soit en mesure de fonctionner dans des délais raisonnables.

Un autre objectif est d’apporter une réponse efficace et adaptée dès la première infraction (création de « travaux d’intérêt éducatif » dans les établissements scolaires, renforcement des « travaux d’intérêt général », recours à des centres de discipline et de réinsertion…).

Les Maires auront aussi leur rôle à jouer, ils pourront par exemple saisir la justice de plainte au nom d’un groupe, luttant ainsi contre la loi du silence.

 

4)     Moderniser le fonctionnement des forces de sécurité et de la justice pour donner naissance à de véritables « stratégies locales de sécurité » en concevant d’une part une nouvelle génération de contrats locaux de protection et de tranquillité publique et d’autre part en soutenant plus les associations de prévention. Les Maires auront plus de moyens pour coordonner la politique territoriale de prévention et les conseils municipaux et intercommunaux seront ouverts aux questions de sécurité.

Il faut insister sur la formation, c’est pourquoi un effort particulier et significatif se justifie notamment en direction des jeunes recrues affectées dans les « zones prioritaires de sécurité ». Une direction de la formation de la sécurité intérieure sera donc créée.

Enfin, il faudra mieux lutter contre toutes les formes de délinquance financière et contre les réseaux criminels. Il est urgent de passer de la politique du chiffre à la culture du résultat.

 

 

En conclusion, je dirais qu’avec ce texte, le Parti Socialiste démontre que la sécurité ne doit plus être une thématique chère à la droite et nos futures propositions sécuritaires devront désormais, comme cela a été le cas pour ce pacte national, s’appuyer sur l’expertise de nos élus locaux qui sont confrontés au quotidien à ces problèmes de sécurité publique.

 

   

 

                                                              Frédéric MORENAS

                                                    Vendredi 26 novembre 2010

 

 

 

dialogue

 

   DIALOGUE !

 

 

Au cours des dernières semaines le mot ‘’dialogue’’ est souvent revenu dans les commentaires de la vie sociale et politique française.

 

 Dialoguer, c’est avoir l’intention d’entendre  l’autre. C’est être prêt à prendre en considération ses idées et propositions même si celles-ci sont différentes des nôtres. C’est reconnaître que l’on a pas seul la vérité. C’est accepter de changer, même si cela n’est pas facile.Le dialogue n’est pas réducteur d’idées ou de propositions, mais au contraire, il contribue àles améliorer.

 

Les récents événements de la vie sociale et politique française, la réforme des retraites, nous ont prouvé que le Président  de la République et son gouvernement  refusaient  ou  se trouvaient  dans l’incapacité de dialoguer. Ils ont la vérité, savent ce qu’il faut pour le bien des Français alors qu’ils donnent l’impression de vivre sur une autre planète.

Ils confondent autorité et autoritarisme et ne sont animés que par la préparation de l’échéance électorale présidentielle de 2012 avec l’espoir de garder le pouvoir et les privilèges qui en découlent.

 

Après la réforme des retraites d’autres  vont suivre et il est à craindre qu’elles soient conduites  avec le même mépris des travailleurs et des français en général, et qu’elles ne favorisent une fois de plus les privilégiés de notre pays.

Que va-t-il se passer dans les mois à venir et d’ici 2012 ?

Nous avons de bonnes raisons d’être inquiets. Le climat social se dégrade  et de plus en plus de personnes  se trouvent en grandes difficultés. Les français n’ont plus  confiance dans les institutions de la république  et en  particulier dans son gouvernement. Aujourd’hui la fonction du Président de la République, celle  du premier ministre, des ministres en général est bafouée par ceux même qui l’occupent.

 

En l’absence de véritable dialogue il est à craindre que les tensions montent encore dans notre pays. Ce qui ne se dit pas avec des mots pourrait une nouvelle fois  s’exprimer sur le mode de   la colère.

 

Mais nous ne devons  pas  perdre espoir d’ un changement prochain. Les échéances électorales à venir devraient renforcer la gauche et la placer dans la trajectoire d’une victoire en 2012. Notre parti doit se préparer à gouverner le pays. La tâche ne sera pas facile, mais à gauche les compétences ne manquent pas.

 

                                              

 

                                                       Bernard LEAUTHIER

                                                   Vendredi 5 novembre 2010

 

 

 

 

rubon74

 

 

Hausse des tarifs de l’électricité : manifestement le pouvoir d’achat des Français est le cadet des soucis du gouvernement.

 

Sous prétexte de financer la filière photovoltaïque, le gouvernement confirme aujourd’hui une prochaine hausse de 3% des tarifs EDF. Après celle déjà conduite au mois d'août, la plus forte depuis 2003, les tarifs réglementés de l'électricité augmenteront donc à nouveau début 2011, portant à plus de 7% l’augmentation de la facture de nos concitoyens pour ces seuls 6 derniers mois.

 

3,5 millions de ménages sont aujourd’hui en situation de précarité énergétique, un chiffre qui ne cesse de croître et que le gouvernement feint d’ignorer.

 

Pour nos concitoyens, cette hausse des tarifs de l’électricité se conjuguera aux augmentations du prix du gaz, 15% au total cette année, alors que le nombre de coupures pour impayés ne cesse lui aussi de grimper : 10 000 en 2008 contre 110 000 procédures pour les seuls 6 premiers mois de l’année.

 

En dépit de cette situation catastrophique, la droite persiste dans son entêtement à bouleverser les conditions de régulation de l’énergie. Le presque doublement de la CSPE ne sera vraisemblablement pas le dernier épisode de cette flambée sans précédent des tarifs de l’énergie. Le projet de loi Nome, qui vise à mettre à disposition des concurrents d’EDF un quart de la production nucléaire, devrait encore prochainement enchérir ce prix de 15%.

 

Le gouvernement avait promis que l’ouverture des marchés à la concurrence ferait baisser les prix. Ce n’est manifestement pas le cas : c’est même tout le contraire. L’exigence de rentabilité a remplacé celle du service public.

 

Le Parti Socialiste demande au gouvernement de revenir sur sa décision pour protéger les usagers d’une hausse indéfendable en la période actuelle, alors que nos concitoyens vivent déjà une crise aiguë de leur pouvoir d'achat. Le rôle de l’Etat et des entreprises publiques est de privilégier l’intérêt des citoyens et le développement économique du pays.

 

Le Parti socialiste a proposé que le financement d’un vaste plan de lutte contre la précarité énergétique, notamment pour les logements les plus modestes, soit assuré dans le cadre d’une fiscalité écologique juste et efficace.

 

                                                                     Communiqué de :

       Razzy Hammadi, Secrétaire national aux Services Publics

Aurélie Filippetti, Secrétaire nationale à l’Energie

Laurence Rossignol, Secrétaire nationale à l’Environnement

 Vendredi 29 octobre 2010 

 

 

1099453 photo-1286446303443-5-0 150x113

 

 

DES CONCESSIONS EN TROMPE-L’ŒIL

 

Face au risque de radicalisation du mouvement contre sa réforme des retraites, Nicolas Sarkosy a concédé hier des aménagements en faveur des femmes et des parents d’enfants handicapés mais reste ferme sur les dispositions les plus emblématiques et les plus contestées.

 

Ces concessions sont un leurre au moment où les sénateurs examinent le projet de loi et au moment où un tiers des députés se révoltent contre le bouclier fiscal. Une chose est sûr elles restent insuffisantes.

 

Insuffisantes, car ces concessions ne remettent pas en cause l’architecture du projet et ne constituent pas non plus un recul du gouvernement. On peut tout au plus les assimiler soit à une mise en scène pour l’opposition soit à une tentative grossière pour neutraliser les appels à la grève reconductible dans le secteur public.  Toutefois elles prouvent que les dernières mobilisations ont fait leur effet.

 

Et ce n’est pas fini, puisque les syndicats annoncent la radicalisation du mouvement avec la prochaine mobilisation prévue mardi prochain 12 octobre avec grève reconductible et illimitée.

 

Maintenant est que cela suffira pour enfin permettre l’ouverture de vraies négociations avec le gouvernement ? et surtout, à 18 mois des élections présidentielle et législatives, Nicolas Sarkosy a-t-il les moyens de reculer au risque de décevoir son électorat ?

 

                                                                      

                                         Frédéric MORENAS

                                     vendredi 8 octobre 2010

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by